God Blues

Dieu que j’ai le blues, Dieu que j’ai le blues
Dieu que j’suis fauché comme les blés
Ils ont tant de floose, Ils ont tant de floose
Je ne suis plus sûr d’exister

La vérité est à vendre
Et c’est bien trop cher pour Moi lalala
Tant que Google peut s’étendre
Moi je ne fais pas le poids

Mon crédit se réduit, cet argent qu’on détourne
Dans le ciel c’est la nuit, ces âmes qu’on détourne

Un jour ils voudront m’acheter
Ils m’offriront un parachute doré
Une vie de milliardaire

J’y perds mon latin, j’y perds mon latin
Ils croient que j’suis américain
A Dieu les remords, à Dieu les remords
Je m’en vais chercher des sponsors

La vérité est à vendre
Et c’est bien trop cher pour Moi lalala
Tant que Google peut s’étendre
Moi je ne fais pas le poids

Mon crédit se réduit, ces prières qu’on détourne
Et le ciel est plus gris, le carbone y séjourne

Un jour ils voudront m’acheter
Ils m’offriront un autel de verre et d’acier
Loin de la lumière

Un jour il faudra bien payer
Mais Moi je coulerai une retraite dorée en enfer (x3)

C’est rien

Auprès de mon arbre je vivais heureux
Me contentais de peu et fuyais les palabres
Le temps était lent, presque arrêté
Puis s’est accéléré comme se lève le vent

De faux érudits ont fait des histoires
Batailles de dollars ou de confettis
Deux trois devises ont tendu nos bras
Des hymnes à la joie, faisons nos valises

C’est rien, c’est rien…

Les feuilles mortes, je les ramasse à la pelle
Au pied du gratte-ciel dont je fixe la porte
Ceux qui vivent là ont jeté la clé
Sont restés enfermés en me laissant ci-bas

Je voulais vivre mieux mais tout passe si vite
Ma vie se délite, je ne vois que du feu dans le ciel bleu
On sait ce qu’on quitte mais on est curieux
De savoir sous quel Dieu Babylone fut construite

C’est rien, c’est rien…

« Let’s walk » en vente sur iTunes

Ce morceau s’appelait au départ « Happy 2018 », mais le titre n’a pas été accepté par la plateforme de mise en ligne. Bienvenue donc à « Let’s walk », titre qui reflète mieux au final la dynamique de cet instrumental et aussi son ambiguïté…

Let’s Walk – iTunes

Genre : Musique instrumentale – Pop
Date de sortie : 2018.
Composition, Arrangement, Mixage : Philippe Goirand
Enregistrement : Click Art Studio – Toulouse
Matériels : Macbook pro, RME soundcard, Focal monitors, Roland FA08
Logiciels : Ableton Live 10, Modartt Pianoteq, Arturia V Collection, Native Instruments Monark, Waves + FabFilters + Valhalla + Native Instruments plug-ins.

God blues

Dieu que j’ai le blues, Dieu que j’ai le blues
Dieu que j’suis fauché comme les blés
Ils ont tant de floose, Ils ont tant de floose
Je ne suis plus sûr d’exister

La vérité est à vendre
Et c’est bien trop cher pour Moi lalala
Tant que Google peut s’étendre
Moi je ne fais pas le poids

Mon crédit se réduit, cet argent qu’on détourne
Dans le ciel c’est la nuit, ces âmes qu’on détourne

Un jour ils voudront m’acheter
Ils m’offriront un parachute doré
Une vie de milliardaire

J’y perds mon latin, j’y perds mon latin
Ils croient que j’suis américain
A Dieu les remords, à Dieu les remords
Je m’en vais chercher des sponsors

La vérité est à vendre
Et c’est bien trop cher pour Moi lalala
Tant que Google peut s’étendre
Moi je ne fais pas le poids

Mon crédit se réduit, ces prières qu’on détourne
Et le ciel est plus gris, le carbone y séjourne

Un jour ils voudront m’acheter
Ils m’offriront un autel de verre et d’acier
Loin de la lumière

Un jour il faudra bien payer
Mais Moi je coulerai une retraite dorée en enfer

Kingdom Of Secrets

Look at the blue line of the Vosges
Enemy from the Est
Look at the blue Cayenne Porsche
Melody of the beast

And you open your arms
And you open your heard
You’d like to leave the scene to go to
The kingdom of secrets
And you open your arms
And you open your heard
You’d like to leave the scene to go to

The kingdom of secrets
A kingdom not made of love
To the kingdom of secrets
A kingdom not made of love

Sit down at the king’s table drinking
Poison from the est
Lie down in the king’s bedroom giving
Pleasure to the beast

And you arch your back
And you open your legs
You’d like to leave the scene to go to
The kingdom of the secrets
And you arch your back
And you open your legs
You’d like to leave the scene to go to

The kingdom of the secrets
A kingdom not made of love
To the kingdom of the secrets
A kingdom not made of love (X3)

It’s still time to change your mind
Close your eyes, don’t be blind
Beast beauty will lose your mind

Sing sing, the music’s fine
It’s still time to change your mind
Close your eyes, don’t be blind
Beast beauty will lose your mind (X3)

%d blogueurs aiment cette page :