God blues

Dieu que j’ai le blues, Dieu que j’ai le blues
Dieu que j’suis fauché comme les blés
Ils ont tant de floose, Ils ont tant de floose
Je ne suis plus sûr d’exister

La vérité est à vendre
Et c’est bien trop cher pour Moi lalala
Tant que Google peut s’étendre
Moi je ne fais pas le poids

Mon crédit se réduit, cet argent qu’on détourne
Dans le ciel c’est la nuit, ces âmes qu’on détourne

Un jour ils voudront m’acheter
Ils m’offriront un parachute doré
Une vie de milliardaire

J’y perds mon latin, j’y perds mon latin
Ils croient que j’suis américain
A Dieu les remords, à Dieu les remords
Je m’en vais chercher des sponsors

La vérité est à vendre
Et c’est bien trop cher pour Moi lalala
Tant que Google peut s’étendre
Moi je ne fais pas le poids

Mon crédit se réduit, ces prières qu’on détourne
Et le ciel est plus gris, le carbone y séjourne

Un jour ils voudront m’acheter
Ils m’offriront un autel de verre et d’acier
Loin de la lumière

Un jour il faudra bien payer
Mais Moi je coulerai une retraite dorée en enfer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *